Bo-bun délicieux

Je suis sure que certains d’entre vous ont la même habitude que nous au restaurant. On a beau lire et relire la carte de nos restaurants habituels, on finit toujours par prendre le même plat. A la pizzeria, c’est toujours pizza aux 4 fromages pour Monsieur et pizza végétarienne pour moi. Au Marocain, c’est à chaque fois tajine agneau-dattes-abricots pour Monsieur et tajine kefta pour moi. Au Japonais, on ne déroge jamais au menu california makis pour Monsieur et menu sashimi pour moi. Quelques fois on change mais on finit toujours par revenir à nos plats préférés.

Le bo-bun ne fait pas exception à cette règle pour moi lorsque nous allons au restaurant vietnamien. Avec la soupe tonkinoise (bœuf et boulettes de bœuf) le bo-bun est le plat que je préfère. Et ceci depuis que je suis toute petite.

Et bizarrement, je n’avais jamais essayé d’en faire un maison. Ce soir, c’est chose faite et je regrette de ne pas l’avoir fait plus tôt car c’était une recette improvisée d’une grande simplicité et tout à fait délicieuse. Je la partage donc ici avec vous.

Ingrédients (pour 4 personnes)

300 g. de steak de bœuf
1 oignon
8 nems
200 g. de vermicelle de riz ou de soja
2 carottes
1/3 de concombre
100 g. de pousses de soja
Quelques brins de coriandre fraîche
Quelques feuilles de menthe
Cacahuètes grillées
Sauce soja
Sauce nuoc-mam
Cumin en poudre
Fenouil en poudre
Piment de Cayenne
Huile de friture
Sauce piquante

Préparation :

Comme dans beaucoup de recettes asiatiques, la préparation est bien souvent plus longue que la cuisson. C’est le cas pour le bo-bun. Il faut préparer tous les éléments de la recette avant de les mélanger et de présenter le plat terminé.

Commencer par éplucher l’oignon et le couper en fines lamelles. Couper également le bœuf en fines lamelles. Mettre un peu d’huile à chauffer dans une poêle, faire revenir les oignons et quand ils sont translucides ajouter la viande. Saisir rapidement pour qu’elle reste un peu saignante. Verser 2 cuillères à soupe de sauce soja, une pincée de cumin, de fenouil et de piment. Laisser mijoter à feu doux pendant 5 minutes. Réserver au chaud.

Dans une grande casserole d’eau bouillante, laisser cuire le vermicelle pendant 2 minutes. Pour arrêter la cuisson et le faire refroidir, le plonger dans une eau bien froide et bien l’égoutter ensuite. Réserver.

Préparer ensuite les crudités. Éplucher les carottes, laver le concombre et l’éplucher en laissant quelques lanières de peau. Râper le tout puis réserver.

Rincer les pousses de soja, la coriandre et la menthe à l’eau claire puis réserver.

Mixer rapidement les cacahuètes en une poudre pas trop fine puis réserver.

Enfin, faire frire les nems dans une huile bien chaude et les laisser reposer quelques minutes sur du papier absorbant.bobun (2)

Service :

Dans un grand bol chinois ou une assiette creuse, disposer 3 cuillères à soupe de vermicelle cuit, froid et bien égoutté. Ajouter ensuite une grosse cuillère à soupe de carottes râpées, de concombre râpé et de pousses de soja.

Ajouter ensuite 2 cuillères à soupe de bœuf aux oignons et 2 nems coupés en morceaux.

bobun (1)Disposer quelques brins de coriandre et quelques feuilles de menthe et terminer par une cuillère à soupe de cacahuètes hachées.

Assaisonner avec 2 cuillères à soupe de sauce nuoc-mam et si vous aimez les plats pimentés un peu de sauce piquante.

Et maintenant, bon appétit !

Publicités

2 réflexions sur “Bo-bun délicieux

Un petit mot sur ce billet ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s