Mes 5 indispensables de l’été (loin de la maison)

Encore un tag ! J’aime les tags, j’aime qu’on me pose des questions et y répondre, j’aime vous présenter ma vie par ces petits billets originaux et bien souvent teintés d’humour.

Cette fois ci, c’est Twins And Us et son chouette blog qui me demande quels sont mes 5 indispensables de l’été. Nous faisons partie de la #teammultiple (Entendre par là, parent de jumeaux, triplés ou plus [mais ceux là je ne les vois jamais sur les réseaux sociaux ou les blogs en fait]) et en tant que Maman de jumelles de 4 ans elle a déjà vécu plusieurs étés avec 2 bébés et ne sera sans doute pas surprise de mes indispensables.

Je dois dire que cet été fut formidable. J’ai eu la chance de partir presque 2 mois entiers, profitant de mes vacances posées à la suite de mon congé de maternité ainsi que d’un petit congé parental de 2 mois. Je suis partie bien évidement avec mes 3 enfants.

3 destinations : une première partie de vacances avec mon Papa dans la maison de campagne du Limousin pendant que chéri travaillait encore durement, l’arrivée de ce même chéri dans la maison limousine pour commencer ses vacances, puis un passage en Bourgogne dans la belle famille et enfin une semaine magique aux Canaries, tous les cinq (Voyage en avion puis en hôtel qui feront l’objet d’un billet il va de soi).

8 semaines loin de la maison, 56 jours pendant lesquels j’ai eu besoin de chacun de ces indispensables, plusieurs fois par jours pour certains…

1. De l’organisation

Pour voyager, pour dormir, pour manger, pour le bain, pour jouer, pour se promener… Avec 3 enfants, dont 2 bébés de 10 mois, on ne part plus pas les mains dans les poches en vacances. Le sac à dos 50 litres est rangé depuis longtemps en haut de l’armoire. Place à la valise king size, aux vêtements trop nombreux comme d’habitude, pour le chaud, pour le froid, ceux qu’on double car on ne sait jamais… Pour le voyage en voiture, on prévoit de partir vers 10h pour pouvoir rouler au moins 2h30 avant de faire manger les petits, première partie du voyage où on est à peu près sûr qu’ils dormiront (pour la seconde c’est moins sûr). Pour manger, on emmène le Baby Cook, les biberons, les cuillères, les céréales pour le biberons, le lait… Pour laver les bébés, comme il n’y a pas de baignoire on emporte l’anneau de bain et quelques jouets pour que ça reste un moment convivial comme à la maison. On prend un énorme sac de jouets, pour le grand et les petits, même si on sait que la maison de campagne en est pleine, comme chez les Grands Parents de Bourgogne… Et summum de l’organisation pensée et réfléchie, le voyage en avion. Notre poussette double, même repliée, aurait fait paniquer n’importe quel agent au sol de Roissy. Nous avons donc opté pour la poussette cane et l’écharpe. Et pour les valises (poids limité à 15kg par personne), nous avons pensé que nous passerions tous les jours principalement en maillots de bain.
Au final je dois dire que nous nous en sommes plutôt bien sortis…

indisp (3)

2. Le lit parapluie (x2)

C’est mon grand coup de cœur de l’été ! Car oui, malgré tous ces kilomètres, ces changements de maison, de chambres, les enfants ont bien dormi tout l’été. C’est peut être pourquoi maintenant que nous sommes rentrés nous payons le prix fort pour le coucher des Twins. Bref, je repense avec joie à ces nuits calmes et paisibles, sans tétines qui passent à travers les barreaux et tombent au sol… Plus besoin de se lever pour la leur redonner, j’entendais leurs petites mains la chercher gentiment près de leurs têtes, quel doux son à mes oreilles.

indisp (5)

3. Chapeaux, lunettes et crème solaire

Ah le soleil, ou plutôt la disparition du soleil, le grand refrain de l’été. Nous avons eu de la chance niveau météo, il a plu mais pas énormément. Et quand je vois la vitesse à laquelle mes loulous ont pris des couleurs sur les bras et les jambes, sans s’exposer bien sur, je me dis que la protection de leurs petites peaux fragiles est importante. Nous étions toujours à l’ombre, on avait installé un parasol sur la piscine, on se promenait quand le soleil était moins fort et malgré tout ils ont la peau toute dorée (et les plis tout blancs). Donc à chaque fois que nous étions dehors, même à l’ombre, c’était chapeaux, lunettes et crème solaire. J’ai bien tenté de leur faire garder les lunettes tout le temps mais ça n’a pas fonctionné à chaque fois.

indisp (2)

4. Les maillots de bain

Sans forcément rechercher la mer et les plages, je pense que vacances d’été doivent rimer avec baignade. Cette année nous avons essayé la piscine, le plan d’eau et la mer. Adil a du passer 1/3 de ses vacances dans l’eau, Amel et Isaq un peu moins mais ils se sont beaucoup baignés aussi. Nous avons eu un peu peur car au début Amel ne voulait absolument pas mettre un orteil dans la piscine, elle hurlait même si on s’en approchait quand elle était dans nos bras. Nous avons essayé encore et encore et à la fin des vacances elle hurlait toujours, mais parce qu’elle ne voulait plus en sortir… Adil est toujours comme un poisson dans l’eau, il a pris énormément d’assurance et de conscience du danger chez les bébés nageurs, il ne sait pas encore nager mais saute là où il n’a pas pied et avance sous l’eau pour rejoindre le bord. Nous allons inscrire Amel et Isaq en espérant qu’ils aient la même aisance car c’est vraiment un plaisir de les voir aimer l’eau comme ça.

indisp (1)

5. Des livres

J’ai dévoré plusieurs livres pendant ces dernières semaine. Mon moment privilégié pour lire c’était le soir avant de dormir. Les journées étaient épuisantes, il y avait toujours quelque chose à faire, peu de répit avant 21h… Mais une fois tous les enfants couchés et endormis, la vaisselle faite, la linge plié et rangé, je me mettais au lit avec un livre. J’en ai pris beaucoup à la bibliothèque et je ne pensais pas en lire autant. Mention très spéciale pour « Room » de Emma Donoghue. Une fois apprivoisé le style narratif, j’ai dévoré chaque ligne. Il raconte l’histoire de Jack, un enfant de 5 ans, son quotidien et celui de sa maman, dans «la Chambre» où ils vivent. C’est Jack qui raconte, c’est donc écrit comme parle un enfant de 5 ans. Jack est allaité, il parle du sein comme son «Doudou lait» et l’allaitement est abordé d’une façon qui m’a beaucoup touchée et émue. Je n’en raconterai pas plus mais un seul conseil : lisez le !

indisp (4)

Merci à Twins And Us pour ce tag et à l’été prochain pour voir si nos indispensables ont changé !

Publicités

5 réflexions sur “Mes 5 indispensables de l’été (loin de la maison)

    • Oui tout à fait ! On se disait que partir au ski ou au froid ce n’était pas la peine d’y penser. Si on retourne au Canada prochainement ce sera printemps ou été 🙂

  1. J’ai aussi adoré « Room ». C’est vraiment un livre fascinant. Un conseil : ne lisez pas le résumé de la quatrième de couverture avant, contentez-vous de celui de Virginie ci-dessus…

    • Merci pour ton commentaire. C’est le mot, fascinant. Je ne sais pas pour toi mais au début j’ai vraiment dû me forcer pour continuer, je me disais si tout le livre est sur ce ton ça ne va pas aller et je suis bien contente d’avoir dépassé tout ça !

Un petit mot sur ce billet ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s